Inauguration du bureau national
août 7, 2018
Déclaration commune (2015)
novembre 14, 2018

Colloque des Églises vertes 2015

Une événement écologique et oecuménique

Thème: Créer un climat d’espoir

 

Lire la déclaration commune

 

Le 14 avril 2015 à la Ville de Québec

Église Saint-Ignace-de-Loyola

3325, rue Loyola, Beauport (Québec) G1E 2S1

 

 

 

Ouverture de la journée

« Tout fut créé par le Verbe de Dieu, tout de ce qu’on retrouve dans notre environnement, le fleuve St-Laurent, le mont Ste-Anne, le Cap-Diamant, les bélugas, l’aluminium, le pétrole, tout fut créé par le Verbe… Aujourd’hui, l’Esprit de Dieu appelle les Églises à être des gardiennes de la Création. Les solutions existent, il suffit de les choisir courageusement. C’est ainsi que nous créerons un climat d’espoir. »  (Discours d’introduction)
M. Norman Lévesque, directeur Églises vertes,

 

« Moi je suis convaincu que nous sommes mûrs pour une Église verte! Et je me réjouis du climat qui existe entre nos Églises pour réfléchir et aider nos fidèles sur cette question, le respect de l’environnement, de la Création. Nous vivons sur cette Terre que Dieu nous a généreusement créé et donnée et nous voulons bien la gérer. Belle journée et bon colloque. Bienvenue à Québec. »
Cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque catholique de Québec

 

 

« Je suis une Huronne-Wendate. Ma spiritualité m’a apprise à prendre soin de la Terre, à voir que toutes les créatures sont reliées entre-elles. »
Mme Diane Picard, directrice de la Maison Andicha, Wendake

 

Conférence

« La banquise arctique fond d’une manière alarmante, la période de gel est moins longue, la température moyenne augmente et cela affecte toute la vie sur terre. L’eau, les arbres et toutes vies sont reliées. En priant « Que Ta volonté soit faite sur la terre », nous devons intégrer la terre dans notre pratique spirituelle. Ainsi, nous serons reliés les uns aux autres et nous pourrons créer un climat d’espoir. »
Alan K. Betts, PhD, chercheur en science de l’atmosphère

alanbetts.com/talks/

 

 

 

Déclaration commune

Lire la déclaration

 

« Créons un climat d’espoir »

« Nous engageons nos Églises dans un virage écologique. Au nom de notre foi, nous portons des améliorations à nos lieux de culte et nous nous conscientisons aux enjeux climatiques. Devant la crise écologique, nous travaillons activement à la création d’un climat d’espoir. »

 

Ateliers

 

Kiosques

 

 

Célébration oecuménique

« Jésus venait d’un petit village qui vivait de l’agriculture et de l’élevage. À de multiples reprises dans son enseignement, il fera référence aux éléments naturels : le grain qui pousse tout seul, le grain de sénevé, les oiseaux du ciel, le lys des champs, les brebis, le vent et la pluie… Il était sensible aux signes du temps (Luc 12, 54-56), qui étaient pour lui des signes que le Royaume de Dieu est proche. Et il nous invite aujourd’hui à être tout aussi sensibles aux signes des temps : les signes qui exposent les nombreuses menaces envers cette Terre et contre lesquelles nous luttons; mais tout autant aussi, et surtout, que les signes qui annoncent que la restauration de la Création est proche, les signes comme tous ceux qui nous avons vécus ensemble, qui montrent que se crée en ce moment même un véritable climat d’espoir. »
Rév. David Fines, pasteur de l’Église unie du Canada